Recherche aide  
  Accueil > Le Tioure

A Proximité
sites proches -2km
hébergement
Les hôtels
Les gîtes et refuges
Les campings
chambre d'hôte
meublés
Géographie
Villes et villages
Les Lacs
Cols
Sommets
Activités d'été
circuits été
Randonnées pédestres
Escalade
VTT
Cheval,animaux
musées et curiosités
Autres activités
Activités d'hiver
circuits hiver
Ski de Randonnée
Ski de fond
Raquette
musées et curiosités
Autres activités
Photos
Randonnée virtuelle
Album photos
Vues d'ailleurs
Planche contact
Proposer une photo
Espace membre


Le TioureLe Tioure - Ceillac : Catégorie: village ou lieu dit fiche f646  (3430 hits)
Fiche gérée par Christophe Antoine Fiche Validée
 
Approche, locatisation, cartes:
 
carte
A proximité : Le Tioure
Secteur: Cristillan
Localisation sur la carte régionale ou Google Map
<- Cliquer sur la vignette pour agrandir la carte



AUTRES CARTES :

Carte locale

Carte historique de
Cassini

Photos satellite
Landsat
Description:
 

Office de tourisme 04 92 45 05 74

Son histoire (Ceillac) :

Altitude 1640 mètres. Le nom de cette commune a connu beaucoup de mutations : Valle Ciliair (bulle du pape Gelase II du 20 décembre 1118); Ciliacum dans des documents de 1270, 1290, 1331, 1416; Cellaco en l301; Ceylacio en 1321; Seylaco en 1390; Siliaco en 1414; Cilhiaco en 1458; Cilhiacum, Ceillacum, Seillacum en 1520; Seilhiaco en 1544; Selyac en 1568; Celhac en 1624; Ceillaq en 1728; Seillac en 1721 et 1771.

La vie de Ceillac, dans sa vallée aux sites très variés, ne s'est pas déroulée aux mêmes rythmes que ceux des villages du Queyras. Au demeurant, grande différence, Ceillac n'a pas été isolée, comme le reste du Queyras, par la route difficile de la Combe et ses relations avec Guillestre ont été faciles et nombreuses. Ces deux communes étaient d'ailleurs rattachées autrefois au même archevêque d'Embrun avec lequel Ceillac eût des démêlés.

Mais Ceillac a vécu aussi aux heures du Queyras : catastrophes naturelles, incendies (celui de 1738 brûle 70 maisons ; celui de 1884, 58.), épidémies, disettes et surtout prélèvements militaires (guerres d'ltalie, guerres de la Révolution). Bien que Ceillac soit, plutôt, resté fidèle à la religion catholique, elle a, comme les autres, souffert des guerres de religions: en 1691, elle a été incendiée par les huguenots. En 1957 elle fut ravagée par les crues.

Ceillac a, comme toute la région, été atteinte par la dépopulation : 920 habitants aux environs de 1830 (son maximum), 249 en 1936, 208 en 1968, mais le sursaut est un des premiers observés en Queyras. Dès 1975, elle passe à 275 habitants et à 290 en 1990, 111 en 2002.

L'agriculture est encore bien vivante :

Philippe Lamour a marqué Ceillac jusqu'en 1982 comme maire et aussi comme Président fondateur du parc du Queyras (1977).

Au temps de Napoléon et jusqu'en 1848, un maire de caractère régnait : Le père Fournier qui n'hésitait pas à marier de force les séducteurs trop hardis, surpris sur le vif. On l'appelait le "Napoléon du Queyras".·

Les fêtes (Ceillac) (haut page):

  • Fin janvier: fête de Saint Vincent.
  • 26 juillet: procession de Sainte Anne.
  • 3ème dimanche d'août: fête de Saint Barthélémy, patron de Ceillac
  • 28 septembre : foire aux agnelles.( St Michel)
  • Semaine du patrimoine et fête des traditions queyrassines en janvier.
Bibliographie (Ceillac) (haut page):

  • "Monographie de Ceillac", J. Tivollier. 1 926 Bulletin de la Société d'études des Htes-Alpes Gap
  • "Là haut sur la montagne: Ceillac", C. Fournier, 1982. Ed. Jeanne Laffitte, Marseille, reed 1994
  • "Communauté de Ceillac", Abbé P. Guillaume. imp. Alpine, Gap, 1 916.
  • Phillippe Lamour : Une architecture : les amis de Ceillac 1994 à leur maire de 1965 à 1983.
Toute la bibliographie du Queyras :Bibliographie

Promenades alentour (Ceillac) (haut page):

Le lac Miroir (1h de marche), le lac Sainte Anne et sa chapelle (2415m) (1h30 de marche) sur le GR5, à l'Est; deux hameaux le long du Mélezet vers le col Tronchet à 2661m), le col de Bramousse (2251m) sur le GR 58 (1h de marche), le col de Fromage (2300m) (à 1h) et, au Nord Est, vers la carrière de marbre vert, le Cristillan avec ses hameaux dont Les Chalmettes où estivait Philippe Lamour.

A voir (Ceillac) (haut page):

Dans le village même, les deux églises (Saint Sébastien, 1 501), et Sainte Cécile (Xème siècle) et quelques maisons anciennes. La mairie date de 1558.



Conseils & compléments(haut de page):
 
  • ceillac.com/
  • météo
  • Conseils & avertissements
  • Caches à proximité (Géocaching: une activité entre chasse au trésor utilisant un gps et course d’orientation qui fera la joie des petits et des grands.
  • Penser à consulter les publications et blogs , les commentaires, le forum pour y trouver des informations complémentaires (rubrique "recherche sur le site" à gauche)

Les commentaires (haut de page):
  actualiser la page
pas de commentaire actuellement, pourquoi pas le votre ?

carnets de voyage ou rando, ou publications associées (haut de page):
 
Proposer ici votre : publication - Actualité/infos - carnet de rando ou visite - aide


pas de publication pour cette rubrique et les critères demandés
Recherche par google
Le hameau de Tioure Vue depuis la route du Cristillan. Au fond le col du Fromage. (c) Christophe ANTOINE
500*267 pixels (14401 octets)(i1761) Le hameau de Tioure Vue depuis la route ...
(c) queyras.aparcourir.com